GraffitiX Index du Forum

 
 Sujets suivisSujets suivis   FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

And then they were three...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GraffitiX Index du Forum -> Electrons libres
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jjardoino
Site Admin


Inscrit le: 14 Fév 2005
Messages: 3198
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 17 Sep 2008 8:28    Sujet du message: And then they were three... Répondre en citant

J'aurais dû le faire hier, mais je n'avais pas vraiment le temps, et il n'est pas trop tard ce matin pour exprimer ma tristesse face à la disparition de Richard Wright, un des membres fondateurs de Pink Floyd, emporté par un cancer à l'âge de 65 ans.

J'écoute Pink Floyd depuis 40 années, sans jamais me lasser ni des premiers albums ni des plus récents. On a souvent jugé certaines facettes de cette création trop sages, ou trop propres mais, avec le temps, on y découvre toujours une richesse indéniable, et un son qui sonne toujours juste pour ce que chaque œuvre tente d'exprimer.

Richard Wright tenait les claviers (mais aussi le chant et des chœurs mémorables) et, comme chacun des trois autres compères, son propre talent et ses ouvertures musicales ont marqué des moments inoubliables. Trouvailles harmoniques, enveloppes sonores, mélodies inoubliables... Malgré ses dissensions suivies de ruptures au moment de l'enregistrement de The Wall, Pink Floyd fait partie des groupes qui ont su associer les talents de ses membres avec un résultat multiplicateur, tant sur le plan de la création que celui de l'interprétation.

Chacun d'eux avait une présence indéniable, sans que jamais leur musique souffre de mises en avant exagérées. Et, même quand des problèmes d'ego ont fait exploser le groupe, la musique elle-même ne les reflétait pas tant que ça, sauf peut-être sur l'album The Final Cut qui a suivi The Wall.

J'ai toujours été impressionné par David Gilmour (chanteur guitariste) et j'ai pu souvent lui prêter une attention particulière sans que cette écoute me fasse perdre le fil de la musique elle-même. De la même façon, je me suis plongé dans les envolées harmoniques et mélodiques de Richard Wright, j'ai suivi ses chœurs si discrets et si essentiels, sans jamais perdre le fil de ce que jouait le groupe dans son ensemble. Et, si je suis honnête, je peux en dire autant des voix, de la basse et de la batterie de Roger Waters et de Nick Mason.

Pink Floyd c'est cinq invitations à une aventure musicale, il y en a toujours cinq : celle du groupe entier et celles de chacun des quatre membres. Le bon goût de Pink Floyd, pourtant très autodidacte, est d'avoir construit une œuvre maintenant un équilibre constant entre la musique de groupe et l'expression individuelle de chacun de ses membres.

Naturellement, Pink Floyd c'est avant tout quatre personnes, mais je n'oublie pas tous les musiciens qui sont venus enrichir albums et concerts du groupe, ainsi que Guy Pratt qui a très finement assuré (même quand elles étaient musclées) les parties de basse de Pink Floyd après le départ de Roger Waters. Pour moi, P.U.L.S.E reste un régal.

Sans Syd Barrett, sans David Gilmour, sans Roger Waters, sans Nick Mason ou sans Richard Wright, Pink Floyd n'aurait jamais été Pink Floyd. Il est vrai que rien ni personne n'est éternel mais la disparition prématurée de Richard Wright est une véritable amputation.

Je sais que ces mots sont peut-être maladroits, mais je suis attristé par cette nouvelle et, après toutes ces centaines d'heures passées à écouter la musique de Pink Floyd, je voulais humblement tenter de rendre cet hommage.
_________________
Jean-Jacques Ardoino
Si vous voulez aider GraffitiX...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
jeje31
Accro de chez accro


Inscrit le: 01 Oct 2005
Messages: 83
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mer 17 Sep 2008 14:39    Sujet du message: Répondre en citant

Bel hommage pour une bien triste nouvelle Sad

Je suis aussi un grand fan et je ne me lasse pas d'écouter leurs grands albums (j'ai un faible pour "Animals").

Il paraît qu'Arte a rediffusé le concert sans public enregistré dans les arènes de Pompéi. Je l'avais vu il y a bien longtemps, j'aurais aimé le revoir, c'était inoubliable.

Bon, les grands groupes ne meurent jamais ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jjardoino
Site Admin


Inscrit le: 14 Fév 2005
Messages: 3198
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 17 Sep 2008 17:40    Sujet du message: Répondre en citant

jeje31 a écrit:
Bel hommage pour une bien triste nouvelle Sad

Je suis aussi un grand fan et je ne me lasse pas d'écouter leurs grands albums (j'ai un faible pour "Animals").

Il paraît qu'Arte a rediffusé le concert sans public enregistré dans les arènes de Pompéi. Je l'avais vu il y a bien longtemps, j'aurais aimé le revoir, c'était inoubliable.

Bon, les grands groupes ne meurent jamais ...

Oui, je pense que leur œuvre leur survivra.

Quant au concert, il existe en DVD, "Live at Pompeii".
_________________
Jean-Jacques Ardoino
Si vous voulez aider GraffitiX...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
Dd
Accro de chez accro


Inscrit le: 17 Sep 2008
Messages: 38

MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 8:21    Sujet du message: Répondre en citant

Étant un grand fan de ce qu'on appelle le rock progressif je suis attristé par cette nouvelle. Il faut, en ce qui me concerne, être lecteur de GraffitiX pour être au courant…
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jjardoino
Site Admin


Inscrit le: 14 Fév 2005
Messages: 3198
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 20:31    Sujet du message: Répondre en citant

Dd a écrit:
Étant un grand fan de ce qu'on appelle le rock progressif je suis attristé par cette nouvelle. Il faut, en ce qui me concerne, être lecteur de GraffitiX pour être au courant…

Bienvenue sur les forums Smile

Nous sommes nombreux à être attristés mais, plus les années passent, plus les artistes qui ont enflammé notre enfance ou notre adolescence viendront à disparaître. Ce n'est pas marrant mais il faut s'y faire, jusqu'à ce que vienne notre tour.

Cela dit, 65 ans c'est bien tôt...
_________________
Jean-Jacques Ardoino
Si vous voulez aider GraffitiX...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GraffitiX Index du Forum -> Electrons libres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com